La propolis, trésor
de la ruche

Définition

La propolis est un actif naturel issu de fragments végétaux que les abeilles ont récoltés et modifiés grâce à leur salive.
Plus de 300 éléments la composent, parmi lesquels de la résine, de la cire, des huiles essentielles…
Dans la ruche, la propolis a pour but d’assainir l’ensemble de l’habitat et de le protéger des agressions extérieures.
Il existe différentes variétés de propolis. Sa composition dépend en grande partie des arbres, fleurs et plantes visités par les abeilles.
En Europe, plusieurs espèces végétales sont au coeur de son élaboration dont le peuplier (Populus sp.), le bouleau (Betula sp.) ou le chêne (Quercus sp.).

Histoire*

Connue et utilisée depuis la haute Antiquité, son nom vient du grec "pro", signifiant "en avant, aux portes de" et "polis" signifiant "ville ou cité".
Aristote, Pline et Avicenne ont cité dans leurs écrits les qualités bénéfiques de la Propolis, mais les Egyptiens furent les premiers à l’utiliser dans leur procédé de momification, la propolis favorisant la bonne conservation des corps.

Ruche"

Récolte

Une colonie d’abeilles produit seulement 100 à 300 grammes de propolis par an. Le travail de récolte de la propolis par l’homme est fastidieux et les opérations de purification sont très délicates.

Dans un premier temps, l’apiculteur pose des « grilles à propolis ».
Après quelques semaines, la grille est entièrement bouchée et prête à être récupérée.
La propolis brute doit encore être purifiée.
Pour cela, elle est rincée à l’eau claire, puis diluée dans de l’alcool non modifié à 60°C, dans lequel elle macère entre 30 et 40 jours.

Il faut ensuite la filtrer pour obtenir une propolis de qualité.

Composition

Une propolis de qualité contient :

  • Une teneur élevée en baume, oléorésine naturelle particulière caractérisée par la présence de constituants benzoïques et/ou cinnamiques
  • Une teneur élevée en métabolites secondaires
  • Un grand nombre de flavonoïdes, composés phénoliques, aldéhydes aromatiques, composés terpéniques, acides gras aliphatiques, sucres, acides aminés, oligo-éléments et vitamines

* Les informations historiques font souvent référence à un usage médicinal traditionnel et sont données à titre indicatif, elles ne s’appliquent pas aux produits alimentaires.